Mars aux Musées

Posté le 02/03/2015 à 20:44 par

Mars aux Musées, le projet et l’enjeu majeur : faire venir les étudiants et le public de moins de 30 ans dans les musées de la ville de Nice. Festival annuel organisé par des étudiants depuis 15 ans. Toutes les institutions publiques participantes sont fédérées par une programmation spécialement conçue avec la complicité de ces dites institutions.

Ces étudiants font tous partie de la même promotion : Master 2 Evénementiel, Médiation et Ingénierie de la Culture de l’Université Nice Sophia Antipolis et figurez-vous qu’ils s’entendent bien, ils communiquent même et mieux ils rigolent entre eux ! Stupéfaite ! Je n’avais vraiment pas la même promo à Aix, ni à Paris…

11h : Marcel et sa fontaine arrive à la Fac de Lettres pour participer à une des réunions d’organisation. Aucune déception, c’est beau comme une fac. Pochette plastiques, copies doubles perforées. Les stylos tournent sur les pouces. 2 Mac sur la grande table. C’est loin d’être la première réunion de préparation et loin d’être la dernière mais c’est l’avant-dernière ligne droite. Un bureau spacieux avec une vue sur les collines.

11h17 : Premier sujet sur la table, la réalité de l’événement : trouver du sponsoring et des partenaires pour certains évènements à organiser. Rédiger des emails, envoyer des emails, passer des coups de fil, relancer, etc, etc. Cela avance petit à petit même si le temps passe vite.

Une certitude : ils apprennent à organiser un événement, j’ai rarement vu un projet aussi professionnalisant dans le cadre d’études supérieures. (Un poil jalouse j’avoue !)

La mayonnaise commence à monter, les premiers étudiants sont inscrits pour participer à la programmation et aux médiations proposées. Large sourire chez chacun d’entre eux, cela se concrétise.

Toujours les mêmes problématiques : récupérer les logos de chaque partenaire et faire la mise en page : bande grise, bande blanche, facile à écrire mais oui c’est un vrai choix. Je dédicace cela à, je pense, toutes mes relations professionnelles qui se tapent la tête contre les murs lorsqu’il s’agit de réaliser un outil de communication.

11h22 : Je me demande pourquoi ils ont fait ce choix de rester faire leurs études à Nice et non à Paris par exemple. Mélanie fax à un prestataire un bon pour accord et oui c’est encore possible.

11h29 : En live : Marie annonce 3900 like sur la page de Mars aux Musées, ils sont fiers forcement et moi aussi.

11h38 : Lilly bondit avec une bonne nouvelle et une chorégraphie bien à elle, une nouvelle subvention vient d’être confirmée !

11h45 : Ping-pong de questions-réponses. Je remarque qu’il y a une majorité de filles, forcément nous parlons culture !

12h05 : Découverte de la fresque qu’ils sont entrain de créer, de bomber, je quitte le parvis de la Fac.

tips : Mars aux Musées : à consommer sans modération pendant deux semaines même à 32 ans…


 

© Mars aux Musées 2015

P A R T A G E O N S

Les aurtes billets de "Marcel et sa fontaine"